mardi 18 septembre 2018

Ton esprit est puissant...

Ton esprit est puissant tant pour te détruire que pour t’élever à "Être Divin".
Cela dépend toujours de ce que tu décides d’être :
Peu ou beaucoup…
Rien ou TOUT »

(Swami Roberto)

En effet, dans nos mains ce pouvoir peut devenir « croix » ou « délice »… selon que nous l’utilisons pour être comme nous voudrait le monde, d'après ses logiques marquées par le « rien » de l’égoïsme… ou bien comme nous voudrait Dieu, qui nous appelle à être en communion avec Lui suivant la logique de cet amour du prochain qui réveille le « TOUT » de notre Soi spirituel.

samedi 15 septembre 2018

« Spiritualité et quotidien »

La salle de méditation bondée pour la rencontre d’approfondissement d’aujourd’hui, avec ramia Roberto I, sur le thème « Spiritualité et quotidien »

dimanche 2 septembre 2018

Musique pour l'âme

« La couleur est un moyen pour exercer sur l’âme une influence directe. La couleur est comme la touche, l’œil est le marteau qui frappe, l’âme est le piano aux nombreuses cordes ».
Dans son essai « Du spirituel dans l'art », le célèbre peintre russe V. Kandinsky « dépeint » ainsi l’effet que les couleurs peuvent exercer sur l’âme humaine.
Par analogie, je pense à la « musique » qui naît dans mon âme chaque fois que Swami Roberto, pendant son Darshan, révèle aux yeux de mon esprit la myriade de couleurs gravées sur le « chef-d’œuvre » de la réalité de Dieu, en rendant visible l’Invisible.

lundi 20 août 2018

La lenteur à la colère vaut mieux que l’héroïsme...


« La lenteur à la colère vaut mieux que l’héroïsme ; mieux vaut être maître de soi que s’emparer de villes.»
(Bible, Pr 16,32)

Le poète Giacomo Leopardi observait que « la patience est la plus héroïque des vertus justement parce qu'elle n'a aucune apparence d'héroïsme.»
En effet, beaucoup sont réfractaires au patient travail intérieur qui est nécessaire pour se maîtriser soi-même... parce qu'il ne procure pas les gratifications publiques réservées aux héros.

mercredi 15 août 2018

mardi 14 août 2018

« Levage » intérieur

Une idée présente de manière transversale dans diverses religions, est l'aspiration du croyant d'atteindre à l'unité avec Dieu.
Par exemple, nous retrouvons cette idée dans les mantras sanskrits « Tat tvam asi » (« Tu es Cela ») et « So 'ham » (« Je suis Lui/Celui-là »)... de même que dans le Nouveau Testament, où le principe spirituel de l'unité des chrétiens avec Dieu est l'objet de la prière par laquelle Jésus demande entre autre au Père que ses disciples « soient un comme nous sommes un. Moi en eux (les disciples) et Toi en moi afin qu'ils soient parfaitement un » (Jn 17,22-23)

jeudi 9 août 2018

L'ego... dos au mur

«  Chaque fois que tu aides de façon désintéressée une personne en difficulté, sache que tu vaincs ton “moi” qui est plein de peurs, de distorsions, d’opportunisme et d’indécisions.
Au-delà d’éventuelles “tromperies” pour avoir aidé quelqu’un qui demain pourrait se révéler ingrat et faux…
Au-delà de tout résultat, tu as toujours gagné, parce que la Charité a triomphé de ton “moi”. »

(Swami Roberto)

jeudi 2 août 2018

Banc d'essai

« Comme le four éprouve les vases du potier, ainsi l’épreuve de l’homme est dans son raisonnement. »
(Siracide, 27,5)

De nos jours, ce « four » est aussi reconnaissable dans les réseaux sociaux qui montrent quotidiennement un très vaste échantillon de « raisonnements ».

jeudi 19 juillet 2018

Om namo narayanaya... et « Christ dans l'homme »

« Om namo narayanaya » est un mantra sanskrit centré sur un mot, « narayana », traditionnellement relié à l’élément « eau » (naara) et donc à la pureté divine. 
Dans une de ses acceptions, narayana « désigne le divin qui trouve sa propre voie dans l'homme, c'est-à-dire qui se manifeste en lui » (Cfr. K.Friedrichs, Diz.della saggezza orientale, Mondadori, Milano 2007, p.287), et c'est cette signification que les « sadhu »... c'est-à-dire ceux qui dans le sous-continent indien se dédient à la pratique de la vie ascétique... utilisent par exemple pour se saluer par la phrase « om namo narayanaya », ce qui revient à dire : « gloire à Dieu qui se manifeste en toi ! ».

vendredi 13 juillet 2018

Le corps est simplement une maison...

« Le corps est simplement une maison que ton Soi a louée…
Transforme-le dans le temple de ton esprit !
Rends-le resplendissant et exempt de toute bassesse humaine…
Parfume-le avec l’encens de la Compassion…
Décore-le avec le marbre de la Bonne Volonté et orne-le avec les tapisseries précieuses de l’Harmonie et de la Vitalité…
Ta Conscience deviendra son Prêtre.»
(Swami Roberto)

La conscience est bibliquement définie comme une « lampe du Seigneur qui pénètre jusqu'au tréfonds de l'être » (Pr 20,27).

vendredi 6 juillet 2018

Un éléphant...

« Un éléphant arriva au bord d'une source d'eau pour s'abreuver. Il vit son image reflétée dans l'eau et, croyant qu'il s'agissait d'un autre éléphant, il devint furieux, ignorant qu'il s'emportait contre lui-même.
Tous les défauts – comme la tyrannie, la haine, la cupidité, le manque de pitié, l'orgueil – lorsqu'ils sont en toi ne te blessent pas, mais quand tu les vois chez les autres, tu es en colère et tu en es blessé.» (Rûmi, Apologue)

jeudi 21 juin 2018

Notre Père... et Brahman

« C'est en lui que nous avons la vie,
le mouvement
et l’être »
(Actes des Apôtres 17,28)

« Celui duquel tous les êtres sont nés;
en vertu duquel, après qu'ils sont nés, vivent,
dans lequel ils retournent à la fin de leur vie:
cherche à connaître celui-ci ! Il est Brahman. »
(Taittiriya Upanishad III,I)

Ces deux versets « assonants », tirés respectivement des bibliques Actes des Apôtres et des védiques Upanishad, se référent tous deux au Dieu éternel.
Jésus nous a invités à L'invoquer avec le nom de Notre Père... tandis que dans l'Hindouisme Il est désigné par le terme sanskrit Brahman, l'absolu immuable et éternel auquel les fidèles s'adressent par exemple avec l'expression sadcidānanda, en Le reconnaissant en tant que Être (Sat), Conscience (Cit) et Béatitude (Ānanda).

vendredi 15 juin 2018

C’est en donnant qu’on reçoit

« La richesse de celui qui donne ne s’épuise pas; tandis qu’il ne trouve pas qui ait de la miséricorde pour lui, celui qui ne donne pas ».
(Ŗgveda X,117,1)

Cette maxime védique trouve par exemple une correspondance, dans la sphère chrétienne, avec le bien connu « c’est en donnant qu’on reçoit », contenu dans la Prière Simple"* de François d’Assise.
Ce que tous ne prennent pas en considération, c'est que ce « donner » ne doit pas être « calculé ». Le « donner » fructueux est celui qui n’attend rien en échange.

* P.S. Voir aussi « Prière Simple… presque » sur le site d’Anima Universale

mardi 12 juin 2018

Être « Un en Dieu »

« Que ton mental soit celui qui sert l’Amour comme son humble serviteur.
Sois la mer de la Béatitude où l’angoisse de la tempête océanique est apaisée par la certitude d’être Un en Dieu, le « Port sûr » où aborde ton Soi éveillé. »
(Swami Roberto)


On ne peut pas être « Un en Dieu », qui est Amour... sans « s'unifier » à l'amour qui est aussi en chacun de nous.

jeudi 31 mai 2018

La capacité d’être compatissant...

« La capacité d’être compatissant ne dérive pas de l'étude, ni même de l'intellect.
Chaque fois que tu réussis à exprimer la miséricorde, c'est grâce au fait que tu es plus proche de la Lumière que tous les autres.
»

(Swami Roberto)


Je pense à une parole grecque que l'on trouve dans le Nouveau Testament, « makrothymía », qui est traduite parfois par le mot patience... mais qui en réalité signifie « magnanimité » (ou « longanimité »), c'est-à-dire « grandeur d'âme ».

mardi 22 mai 2018

Parmi les très nombreux témoignages...

Parmi les très nombreux témoignages signés, que les personnes m’envoient aussi par e-mail, j'ai reçu celui-ci aujourd'hui, qui a été publié sur le site d'Anima Universale.
Je dois admettre que par son contenu, et le cœur avec lequel il a été écrit, ce témoignage est l'un de ceux qui m'ont le plus ému.
Encore maintenant, alors que je suis en train de le traduire pour le publier aussi en langue française, j'en ai les larmes aux yeux.

Tu peux lire ce témoignage sur le site d'Anima Universale : Marco Testino : Je pensais me soigner de façon alternative…

mardi 15 mai 2018

L'humilité...

« L'humilité vous catapulte dans le cœur miséricordieux de Dieu et L' "oblige" à répondre aux prières que vous élevez vers Lui pour vos besoins.»
(Swami Roberto)


Tout comme, pour sauter, il faut prendre de l'élan en pliant les genoux... pour se catapulter dans la Miséricorde de Dieu il faut obtenir l'élan en « pliant » l’ego et la présomption, y compris celle de présumer qu'Il doive nous aider à « notre » façon, et non selon la Sienne.

samedi 12 mai 2018

Champ de vision

Ce matin... qui pour moi a été un peu différent des autres, vu qu'aujourd'hui c'est mon anniversaire :-) ... j'ai noté une phrase du philosophe Arthur Schopenhauer : « chaque homme prend les limites de son champ de vision pour les limites du monde ».
Tandis que je la lisais, il m'est aussi revenu à l'esprit un aphorisme oriental qui, même si c'est de façon moins « sérieuse », touche la même question en disant : « Une grenouille qui vit au fond d'un puits juge la vastitude du ciel par rapport au bord du puits ».

Or... si pour une grenouille vivre au fond d'un puits n'est pas un problème... pour les êtres humains, le « puits » d'une mentalité « étroite » est une limitation de laquelle il convient assurément de s'évader, pour aller vers ces espaces ouverts où se trouvent les expériences, les éléments de comparaison et les nouvelles informations qui permettent d'élargir ses propres horizons personnels.

mercredi 9 mai 2018

Ce qui est...

« OM TAT SAT, ce sont les trois mots qui, comme cela a été transmis, désignent le Brahman.»
(Bhagavad Gītā 17,23)

Le mantra OM TAT SAT se réfère ici à la syllabe sacrée OM avec la signification que « cela » (TAT) est « ce qui est » (SAT), c'est-à-dire « l’être » en tant qu'expression de la suprême réalité divine du Brahman

dimanche 29 avril 2018

Cultive la sapience...

« Comme le laboureur et le semeur, cultive la sapience et compte sur ses fruits excellents, car quelque temps tu peineras à la cultiver, mais bientôt tu mangeras de ses produits.»
(Siracide 6,19)

Voilà un conseil biblique dont peuvent tirer profit ceux qui ont la grâce d'entendre les divins enseignements de Swami, pendant son Darshan sacré.

mercredi 25 avril 2018

Le bien...

« Le bien que vous donnez à votre prochain est la chose la plus importante aux yeux de Dieu, mais rappelez-vous que ce n’est pas une entreprise « de héros »… gardez bien présent à l’esprit qu’être charitable est une possibilité naturelle, humaine, que chacun de vous a, comme par exemple de pouvoir bien accomplir son travail.»
(Swami Roberto)

lundi 9 avril 2018

Du « voir »... au « reconnaître »

(Transcription synthétique de mon intervention pendant le Darshan que Swami Roberto a donné aujourd'hui, le jour de son anniversaire)

Le 9 avril de l'an 30, le jour de sa résurrection, Jésus s'est manifesté avec son corps aux disciples...
Même si, habituellement, il est d'usage de parler des « apparitions » de Jésus... en réalité ce mot n'est pas le plus adapté... vu que de nos jours il se prête à être entendu comme un « apparaître » plus ou moins éthéré, lié aux émotions... parfois plus ou moins fantaisistes... de ceux qui disent en faire l'expérience.
Au contraire, le verbe approprié... qui est en fait utilisé dans le Nouveau Testament pour les manifestations de Jésus ressuscité, est : « voir ».
Oui... Jésus a été vraiment vu... physiquement.

dimanche 1 avril 2018

Quand tu te fais prière

Quand tu te fais prière…
Le Surnaturel vainc le matérialisme.
L’Union en Dieu dissout la solitude du désespoir.
L’Amour vainc l'arrogance.
La Conscience a le dessus sur l’indifférence.
Le Tout triomphe du néant.
…Toi, tu ressuscites.

(Swami Roberto)


Tout comme à l'origine de la Pâque chrétienne de la résurrection il y a la fête hébraïque de Pesah, qui commémore la libération de l'esclavage d’Égypte... à la base du « Tu ressuscites » dont parle Swami, il y a aussi une libération.

lundi 26 mars 2018

La fleur de lotus

Oṃ Maṇi Padme Hūṃ
(Ô joyau du lotus)

Au cœur de ce célèbre mantra nous trouvons le « lotus » (en sanskrit « padma »), une fleur qui est symbole de pureté et d'ouverture mentale parce qu'elle émerge de l'eau boueuse sans être souillée... sortant de l'obscurité pour s'étendre dans la lumière.
C'est dans cette perspective sémantique que la tradition bouddhiste tibétaine réfère le mantra Oṃ Maṇi Padme Hūṃ à la compassion qui s'est épanouie dans le bodhisattva Avalokiteśvara (le terme sanskrit bodhisattva signifie « celui dont l'essence est le réveil, l'illumination »).

lundi 12 mars 2018

Maternité divine


ॐ  (Om)
tat savitur varenyam
         (
Méditons sur la splendeur glorieuse)
bhargo devasya dhīmahi
         (
du divin Vivificateur.)
dhiyo yo nah pracodayāt 
         (Qu'Il puisse illuminer notre mental !)
  (Om)
RV III,62;10

Cette très célèbre invocation tirée des Veda, habituellement introduite par les mots bhūr bhuvah svah, est connue comme “Gāyatrī”, ou encore comme Savitri par référence au soleil (en sanskrit « Savitr ») entendu en tant que symbole du Dieu Suprême donneur de Vie.
Dans une autre de ses dénominations, la Gāyatrī est « Vedamata », c'est-à-dire la « Mère des Veda » (AV XIX,71,1) ... et dans l'un de ces hymnes  (AV XIII,1,10) Elle est aussi présentée comme Mère de ce soleil naissant par rapport auquel « l'aurore est identifiée avec la Gāyatrī » (R.Panikkar, "I Veda", RCS 2001, p.53).